Français English
RYTHMES & SONS
18 rue du Cor de Chasse
67400 ILLKIRCH GRAFFENSTADEN
FRANCE
Téléphone : +33 (0) 388 650 615
Télécopie : +33 (0) 388 670 934

N° Siret : 347 900 854 00014

"Avant d'être musique, la percussion est contact, parole, toucher; elle est aussi la vie, de son origine jusqu'à chaque présent."
(J.-P. Vanderichet, cité in F.-R. Tranchefort : Les Instruments de Musique dans le monde, tome 1 - Paris, Seuil, coll. Points, 1980, p.25)

Frappées ou effleurées, martelées ou doucement frôlées, de sont sans doute les peaux qui confèrent à cette phrase sa profonde vérité : vivantes en elles-mêmes, car toujours différentes par leur texture et leur accord, elles font vivre l'instrument sous la main ou la baguette du musicien.

  On utilise couramment aujourd’hui deux types de peaux :
Instruments à clavier

Les peaux animales

Ce sont les peaux traditionnelles, généralement des peaux de veau, utilisées par tous les percussionnistes du monde depuis des millénaires. Un temps délaissées au profit des peaux en plastique, moins contraignantes, elles regagnent aujourd'hui de plus en plus la faveur des musiciens.



 

Les peaux en plastique

Apparues en Grande-bretagne dans les années 1960, elles se heurtèrent d'abord au septicisme de certains instrumentistes comme si leur caractère artificiel ôtait un peu de vie à leurs vibration. Cependant, l'amélioration constante de leur qualité et la pénurie croissante de bonnes peaux animales ont incité la majorité des musiciens à les adopter.

De plus, les peaux en plastique sont beaucoup moins sensibles que les peaux animales aux variations atmosphériques, ce qui leur confère un avantage évident.